avantages écriture

Les 5 avantages de l’écriture

Pourquoi écrire est aussi important pour un profane que pour un écrivain ?

Cela vous paraîtra peut-être étrange mais nous n’avons pas besoin d’être un auteur ou un écrivain pour écrire régulièrement. C’est bien cela l’avantage de l’écriture. Il vous suffit d’avoir un stylo et un calepin pour expérimenter un tel passe-temps.

 

C’est simple et efficace. Bien sûr, ici je ne vous parle pas de la nécessité de réaliser une œuvre littéraire. Je vous parle du simple art d’écrire quelques mots sur un morceau de papier, de griffonner quelques pensées.

 

En vérité, c’est à la suite d’une conversation avec des amis que je me suis rendu compte que l’écriture pouvait avoir un impact positif sur notre vie. Par exemple, mon ancien patron assurait qu’il fallait écrire ses objectifs régulièrement sur le papier pour les voir se réaliser. Tout cela est bien ésotérique, mais je pense sincèrement qu’il n’était pas loin d’une certaine vérité.

 

Voici une liste non exhaustive des cinq raisons pour lesquelles vous devriez tenter l’aventure de l’écriture.

1. Mettre à plat toutes vos idées

Comme je vous le disais, ici, l’idée n’est pas de vous pousser à écrire un roman. Nous n’avons pas tous les mêmes envies. Je suis certaine que mon besoin d’écriture ne rencontre pas le même enthousiasme chez tous. Cependant, l’écriture apporte pas mal d’avantages quand on y réfléchit bien.

 

D’abord, c’est un outil idéal quand on cherche à faire le tri dans les multiples idées qui peuvent parcourir notre crâne. Au travail ou dans notre vie personnelle, il arrive à un moment ou un autre où il nous faut prendre le temps pour réfléchir et prendre une décision finale.

Par exemple, vous venez de recevoir plusieurs opportunités, que ce soit pour un emploi ou un changement radical de vie. Vous vous retrouvez sans vraiment savoir quoi choisir. Mettre à plat vos idées sur le papier peut être un bon moyen d’y voir plus clair, de comprendre quelles sont vos attentes, vos ambitions et vos buts.

2. Jeter sur le papier vos meilleures idées

Cet avantage se rapproche de mon premier point. Écrire peut aussi être utile quand une idée survient au sein de notre esprit et qu’on est certain qu’elle disparaîtra aussi subitement qu’elle est apparue. Puis, plus on écrit, plus l’idée se clarifie, se fait plus assurée dans notre tête.

 

N’avez-vous jamais éprouvé une telle réaction ? Une idée faisait son chemin dans votre esprit et l’écriture avait réussi à lui donner une clarification que vous n’auriez pas eue si vous ne l’aviez pas écrite ? Cela m’est arrivée plusieurs fois, pour ma part. Il m’est arrivée de me réveiller un matin avec une idée pour un roman, une idée claire et je savais que si je ne l’écrivais pas sur un morceau de papier, j’allais l’oublier rapidement.

Envie de découvrir mon premier roman Trois Empires — Éveil ?

En général, d’ailleurs, quand je ne le faisais pas, l’idée disparaissait ! Ces idées jetées sur le papier ne sont pas de belles phrases riches de sens ; ce sont souvent des mots, et quelques développements rapides. Et vous, comment jetez-vous vos idées sur le papier ?

3. Apprendre à gérer vos émotions

Cet avantage, je l’ai souvent utilisé ! Régulièrement, pendant une période difficile ou déprimante. J’avais alors besoin d’écrire ce que je ressentais sur le papier. Cela partait sans que j’ai le besoin de me forcer : d’un seul trait, d’un seul jet. J’écrivais tout ce qui me passait par la tête. Une fois, toutes ces phrases notées, j’avais l’impression d’être allégée d’un poids, comme si les émotions négatives que j’avais pu éprouver disparaissaient.

 

Il est vrai que je l’ai souvent utilisé lors d’un chagrin d’amour, d’une déception ou d’un échec. Bref, des moments qu’on pourrait qualifier de difficiles. Je suis sûre que nous sommes, tous, amenés à en rencontrer au cours de notre vie.

C’est d’ailleurs concernant ce sujet, que cette discussion entre amis m’a amenée à écrire sur ce point. De fait, nous avons partagé ce même sentiment, ce besoin d’écrire lors des moments traumatisants ou difficiles. Nous avons, toutes les trois, senti que cela nous aidait à gérer le trop plein d’émotions, comme une thérapie. À vous de voir !

4. Quel bon souvenir ?

Un autre attrait de l’écriture, comme vous pouvez le comprendre facilement c’est qu’elle vous laisse des souvenirs. En effet, il m’est arrivée par le passé de retrouver d’anciens écrits de mes années au collège ou d’autres plus récents. Dans tous les cas, cela m’a donné l’opportunité de me souvenir d’événements que j’avais effacés de ma mémoire.

 

Par exemple, lorsque vous vous lancez dans un voyage, c’est toujours bien d’avoir un carnet sur lequel vous pouvez noter tous les endroits que vous visitez, qui vous surprennent, qui vous coupent le souffle.

 

C’est l’exemple de ma mère. Quand elle me rendait visite à Bali, elle avait l’habitude de noter chaque événement qui survenait au cours de sa journée. Ainsi, elle a un souvenir toujours vivace de ses péripéties balinaises. 🙂

 

Vous me direz les photographies font de même et vous avez raison. Je trouve que c’est toujours bien de prendre des photos, mais je ne peux m’empêcher de penser que parfois on est plus préoccupé par la prise de vue, et notre cadrage que par l’environnement immédiat. Pour cela, je privilégie l’écriture…

5. Découvrir votre évolution

Mon dernier avantage concerne notre évolution. Je vous parlais précédemment des souvenirs qu’on peut se remémorer grâce à nos écrits, c’est aussi un moyen idéal de voir notre évolution, voir combien les sentiments que nous avions pu éprouver alors, sont bien différents aujourd’hui.

 

On se rend compte qu’un ressenti intense n’était pas forcément nécessaire ou qu’il était excessif. Elle nous apprend ainsi comment faire évoluer nos réactions vis-à-vis de tel ou tel événement. C’est aussi un bon moyen de se rendre compte des changements qui ont pu survenir au cours de nos années de vie.

Ainsi quand je revois les écrits que j’avais pu produire par le passé, je me rends compte des différentes émotions qui ont pu me traverser. Je vous donne un exemple. Au cours de mon adolescence, je me suis lancée dans l’écriture d’une octalogie. Les huit livres sont extrêmement différents.

 

Les deux premiers romans sont bien innocents, avec un besoin d’évolution, et de prise de confiance en soi, quand les suivants retracent les premiers émois amoureux, les premières erreurs aussi. Un des livres est centré sur les problèmes qu’on peut rencontrer au cours de notre adolescence, là, je pense en particulier aux problèmes de drogues.

Conclusion

Vous n’avez pas besoin d’être excellent pour écrire. De toute façon comme tout, la facilité d’écriture vient avec la pratique. Tant que vous ne vous entraînez pas, vous ne vous améliorerez pas. Au début, vous ferez des erreurs, vous ferez des phrases un peu balourdes, mais cela a peu d’importance.

 

Le plus important reste que l’écriture peut vous permettre de faire une sorte de thérapie silencieuse. Elle vous aide à clarifier vos idées, à les organiser. J’irais même jusqu’à dire qu’elle peut vous soulager d’émotions violentes ou tristes qui peuvent survenir au cours de votre vie.

 

C’est un exercice quasi thérapeutique que vous pouvez faire n’importe où n’importe quand sans contrainte de matériel. Il suffit pour cela de prendre un calepin et un stylo avec vous. Il y a toujours une place pour de tels instruments au fond d’une poche ou au sein d’un sac à main 🙂

 

Et si — par malheur ou bonheur —, vous finissez pas vouloir écrire un roman, vous pouvez toujours trouver quelques pistes de commencement dans un autre de mes articles.

Envie de découvrir mon premier roman Trois Empires — Éveil ?